-->

L’archet Distingué est une véritable fouine en matière de découvertes musicales. Il repère ce que vous n’avez pas le temps de chercher, trouver, écouter. Chaque semaine vous aurez le droit à un résumé de ces découvertes via une playlist logiquement appelée «L’archet vous résume»

  image

«L’archet vous résume» numéro 8 est plus ambiancée, plus downtempo, plus sexy ! Et elle commence avec une belle découverte. Je vous fais un petit clin-d’oeil sur quelques artistes présents dans cette sélection.

Dexter est définitivement un nom très connoté sauf que ce Dexter from Stuttgart est loin de composer une musique inquiétante, sanguinolente ou dénuée de toute émotion, au contraire. Summerdays tiré de son album The Trip est caractéristique de ce qu’il peut composer ou simplement écouter : Un spectre musical au carrefour des 60ties, du Hip-Hop et du jazz. 

Andy Hart vient de Melbourne mais doit avoir du sang afro-américain. Le titre My Queen le montre bien, sous ces airs de Deep-Funk bien chaude. Cependant sa musique du moment est plus internationale. Collaborant avec le berlinois Max Graef, membre du même label : Melbourne Deepcast, la Dance-Music sous House profonde prend un air tinté de disco. Visitez leur Souncloud et voyez par vous même.

Un vieux remix de Frivolous que j’ai voulu mettre en avant ici pour le titre Une Soirée Kebekoise de Banjo Consorsium. Juste pour souligner la prouesse du canadien à refondre un titre comme celui-ci en Electro Folk Experimentale. A noter que ce remix datant de 2008 fera partie de son nouvel album Lost & Forgotten (vinyle uniquement) qui paraitra début février. J’en parle ici.

Un gros pouce vert pour Kiasmos qui est une toute nouvelle découverte. Du moins presque. Le duo est islandais et se compose du grand multi-instrumentaliste Ólafur Arnalds et de Janus Rasmussen. Une rencontre entre le ciel et l’underground. Ólafur Arnalds compose principalement au piano et est dans son pays aussi populaire que Björk ou Sigur Ros. il ne lui manquait plus que de composer avec des outils plus électroniques pour proposer ici une techno minimale pour une musique très organique.

Plus besoin de présenter James Blake et sa post-dubstep charnelle. Pour son passage sur BBC Radio One cette nuit, James Blake a joué deux nouveaux morceaux. Un premier qui est un remix d’un titre de Beyonce qu’il a joué sous son deuxième pseudonyme Harmonimix. Puis cette nouvelle composition sous le nom(bre) 40455. Du James Blake à l’état pur !

Vous pouvez toujours vous diriger directement sur la page Facebook ou Soundcloud du blog et sur la chaîne youtube, des titres y sont souvent partagés. 

L’archet vous résume #7
L’archet vous résume #6
L’archet vous résume #5
L’archet vous résume #4

L’archet vous résume #3
L’archet vous résume #2 
L’archet vous résume #1

Bonne écoute.

  1. archet-distingue a publié ce billet